Bien s'occuper de son Lapin Nain

Le Lapin Nain


MORPHOLOGIE

 


PRINCIPALES RACES RENCONTREES

 

Type hermine

 


Tête de lion


 

Poils ras

 


Lapin bélier


 

COMPORTEMENT :

 


Langage :

 



Petit cri de protestation court à le lapin rouspète


Grognement à le mâle courtise la femelle


Soufflement ET grognement à précèdent une attaque éclaire, signaux de défense et d’agression


Cris aigus à crainte, douleur


Grincement de dents à douleur importante


Frottement des mâchoires à le lapin se sent bien


 


Langage corporel :

 



Faire le beau à obtenir un meilleur champ visuel


Se rouler à extrême bien-être


Trépigner et griffer à femelle gestante, mâle excité, dominance, besoin de recevoir plus d’attention


Donner des coups de museau à salutations


Repousser la main à recherche de tranquillité


Lécher à expression de son affection


Secouer brièvement la tête àénervement


Echine courbée à soumission


Accroupissement à repos


Coucher sur le flanc à besoin de dormir


Etirement de l’avant du corps à curiosité




Le lapin est un animal territorial, et relativement dominant. Il faut lui apprendre le plus tôt possible à partager son territoire : sinon attention aux morsures lorsque vous mettez la main dans sa cage, même pour lui donner à manger. Il est très curieux, et participe à la vie de famille : cela-dit, il reste très craintif et méfiant ; il apprendra petit à petit à accepter les bruits et les mouvements qui l’entourent.


Très bon compagnon de jeu, il peut s’avérer être un « toutou qui va chercher sa baballe » : naturellement, le lapin aime tout déplacer (mangeoire, bâtons à grignoter, …). Il est très amusant de lui apprendre à courir après une balle, ou de lui lancer un jouet qu’il relancera lui-même …


HABITAT :

 

La cage du lapin doit être plus longue que haute. Sa litière doit être confortable et non blessante : éviter la litière pour chat, bois concassé, tout support irritant comme la sciure pure. Préférez les copeaux de bois, la litière végétale spéciale NAC, ou encore du papier journal. N’hésitez pas à ajouter de la paille, et du foin que changerez régulièrement s’ils sont souillés par l’urine. Il n’est pas nécessaire de changer tous les jours le bac de la cage : une fois par semaine suffit, dès lors que vous éliminez au fur et à mesure toutes les souillures.


Il est conseillé de sortir le lapin au moins deux heures par jour toujours sous surveillance : le lapin ronge tout ce qui peut passer sous son nez (notamment les fils électriques !). Evitez de le faire monter et descendre des canapés : à hauteur de lapin, la chute est dure…


Le lapin est naturellement propre : dans sa cage, vous remarquerez qu’il fait ses besoins toujours au même endroit : vous pouvez y installer une litière ; dehors vous n’aurez pas de mal à lui faire comprendre où faire ses besoins, si lui ne l’a pas déjà compris.

 

NOURRITURE :

 

Du foin de bonne qualité à volonté !!! Il régularise la digestion, ne fait pas grossir, et contient des substances nutritives essentielles.


Des graines pour lapins en quantités raisonnables : se référer aux conseils du fabricant quant à la quantité quotidienne à administrer.


Légumes et fruits, donnés à température ambiante, avec parcimonie ; éviter le chou,,la laitue, concombre, tomate, courgette, aubergine, betterave rouge et pomme de terre crue ; les germes de pommes de terre et les haricots crus sont toxiques..

 



Le lapin doit ronger : bâtons à ronger et pain dur sont les bien venus.


Mais surtout de l’eau propre et fraîche à volonté !!!


 

 


PARTICULARITES :

 

Ne jamais prendre le lapin par les oreilles : il risque de se produire un réflexe dit oto-cardiaque mortel.


Les dents du lapin poussent en continuité : toute anorexie, salivation excessive, ou déformation au niveau des mâchoires ou même de l’œil doit vous interpeller.


Ne vous inquiétez pas si votre lapin mange ses crottes : c’est un comportement tout à fait normal ; il en a besoin pour synthétiser certaines vitamines nécessaires à son organisme.